Notes de Lecture: PAROLES INSULAIRES de Nicaise ASSOUAN

En Février 2012 dernier, les Editions Awoudy – basées à Lomé et dirigées par Mawuse HEKA – ont effectué leur rentrée littéraire avec un corpus de quatre(4) œuvres  notamment deux romans et deux recueils de poèmes. Ah ! La poésie, parlons –en !

Contrairement aux œuvres poétiques jusque-là publiées par cette maison, ces deux dernières se révèlent plus travaillées, plus réfléchies et plus abouties vis-à-vis des règles de l’art poétique. L’un de ces deux recueils s’intitule Paroles insulaires, écrit par Nicaise ASSOUAN.

Nicaise ASSOUAN est Togolais. Il est né le 03 juin 1962 à Lomé où il fit ses études primaires et secondaires. Ses études universitaires l’amenèrent au Benin où il obtint une licence ès Lettres en 1987. Depuis son retour au bercail en 1987, il a enseigné le français aux lycées de Kpodzi(Kpalimé), de Tsévié et d’Afoin. Il est actuellement proviseur du lycée d’Agbodrafo. Paroles insulaires est son premier recueil. Mais cette œuvre n’est pas un coup d’essai, mais plutôt un coup de maître-poète dont l’art est légitimé non seulement par la préface du critique littéraire togolais Apedo-Amah mais aussi et surtout par la qualité de ses vers  bien ciselés et bien polis ! En voici deux extraits :

« Du pain,

Au moins du pain,

Rien que du pain,

Du pain pour nos faciès émaciés,

Du pain pour calmer nos trichomonas,

Du pain pour soutenir nos jambes rachitiques… », p. 12

«                                         Je vais

Dans le clair-obscur de ma conscience

Scruter l’azur à jamais muet

Demander l’aumône aux astres

                                         Je vais,

Dans la glu des aubes avortées,

Retenant  par moments,

Mon souffle émasculé,

Demander asile auprès des cimes… », p. 74

Paroles insulaires est composé de 43 poèmes qu’on peut regrouper en deux catégories en tenant compte de la vision et des préoccupations thématiques de l’auteur :

–          L’amour  et la nostalgie : 16 poèmes y sont consacrés. On retrouve dans l’œuvre d’ASSOUAN deux aspects du concept « Amour » : Amour, comme sentiment intense mêlant tendresse et attirance physique, qui unit deux personnes (« Pour Gisèle seule », p.78) et amour comme pratique de la vertu avec des poèmes tels que « Cathédrale d’amour », p.17. La nostalgie est également présente dans l’œuvre, soit comme résultante des amours perdues, soit comme  réminiscences de lieux dont l’auteur garde de bons souvenirs (Le poème titré « Kpalimé »)

–          L’engagement (27poèmes): L’engagement, perçu comme positionnement de l’artiste par rapport aux faits sociaux de son temps, jalonne Paroles insulaires. En cela, l’œuvre d’ASSOUAN interpelle et suscite bien des réflexions sur les sujets tels que la guerre (« Rwanda, mon amour », p. 60), le fanatisme religieux (« Amen », p. 35 ou « les Blues de l’enfant yougoslave, p. 64), la politique et le peuple avec des poèmes comme « Monsieur le Président », p. 54 ou « Florilège », le poème inaugural dont voici un extrait :

« Toujours les espoirs écrasés, broyés

Dans le silence tentaculaire de l’hydre,

Toujours cette terreur qui éteint la braise ardente

De nos pouls courroucés  par l’imposture(…),

Toujours l’exhalaison des puanteurs d’hégémonie,

Pendant ce temps,

Le peuple ploie toujours sous le faix de la misère,

Pendant ce temps,

Le peuple coltine tout seul sa croix… », pp. 10-11

En définitive, Paroles insulaires est une œuvre poétique qui a droit de cité dans le champ littéraire togolais hautement dominé par le roman et le théâtre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :