Naissance de l’AET: Association des Ecrivains du Togo

Image Un nouvel espoir vient de naître pour la littérature togolaise.  Depuis  le « décès » de l’ATGL (Association Togolaise des Gens de Lettres), le Togo manquait d’une structure d’envergure susceptible de promouvoir les créations littéraires, une association à même de s’imposer comme canal certain dans le dialogue ô combien complexe ! entre écrivains et lecteurs. C’est chose faite désormais. Enfin, c’est du moins l’espoir que nombre d’écrivains togolais réunis en assemblée générale constitutive ce samedi 22 décembre 2012 à l’hôtel Acropolis de Totsi(Lomé), placent en leur nouveau-né nommé Association des Ecrivains du Togo, en abrégé AET. D’ailleurs, les statuts qui ont  fait l’objet des travaux l’affirment haut et fort : l’AET a pour objectifs de :

Mobiliser les écrivains du Togo, en vue de la promotion des activités littéraires et artistiques ;

Mettre en commun les idées et moyens en vue du rayonnement de la littérature togolaise, tant sur le plan intérieur que sur le plan extérieur …

Participer à cette assemblée constitutive fut pour moi un très grand plaisir. Un grand plaisir de rencontrer des artisans de mots, des créateurs de mythes, des dieux du verbe dont les œuvres me permettent de conjurer le sort d’être chair, de commercer avec des rêves  d’ici et d’ailleurs, de limer mes fantasmes contre d’autres phantasmes dans l’édification de ma mythologie personnelle. Un très grand plaisir de rencontrer pour la première fois les écrivains Esso-Wêdéo Agba Isaac, Ewomsan Dieudonné, Gomez Koffi, Mensah-Amendah Rita…, un grand plaisir de revoir  des écrivains tels que Anaté Kouméalo, Kangni Alem, Claude Assiobo-Tis, Joseph Koffigoh, Moise Inandjo…, tous participant, dans une atmosphère conviviale, aux  travaux qui ont pris fin avec l’élection du Bureau Exécutif de l’association dont voici la composition :

       1-  Présidente : Kouméalo ANATE, elle est l’auteure de Frontières du jour (Bordeaux, Ana Editions, 2004, Nouvelles), Le Regard de la source (Bordeaux, Ana Editions, 2005, Roman), L’écrit du silence (Marseille, Les Belles Pages, 2006, Poésie) et Souffle court (Lomé, Graines de Pensées, 2012),

2-  Vice-président : Dieudonné Ewomsan, poète, auteur de Marche vers toi paru en  1996  aux éditions Haho et Couleurs de liberté aux éditions Graines de Pensées en 2007.

        3-  Secrétaire Général :Claude Assiobo-Tis  : il est l’auteur d’une trilogie que je surnomme personnellement « la saga des Djoumévi ». Cette trilogie est composée de Pêcheurs de sirène (Editions Haho, 2002 et réédité récemment par les Editions Le Grand Atopani, une autoédition en quelque sorte), Les Frères siamois et La Métamorphose de Koffi K.

        4-Secrétaire Général Adjoint : Moïse Inandjo, il est l’auteur des ouvrages Prostituée, ma sœur…publié aux Editions de la Rose Bleue en 2006, Le journal intime d’un étudiant séropositif publié aux Editions Saint Augustin d’Afrique en 2010 et Lys-Marita ou le viol d’une mineure aux éditions Awoudy en 2011

         5- Trésorière Générale : Claudine Assiba-Akakpo, poétesse, auteure de Cris de Hoingni, recueil de 28 poèmes édité en 2012  par le GRAPP (Groupe de Réflexion et d’Action pour la Promotion de la Poésie), une association qui se veut désormais maison d’édition.

      6- Trésorière Générale Adjointe: Jeannette Délali Ahonsou. Elle est romancière, auteure entres autres de  Une longue histoire, éditions Akpagnon, 1995, Le Trophée de Cristal publié aux Editions de la Rose Bleue

      7- Les Conseillers :    trois conseillers, trois valeurs sûres en vérité qu’on ne présente plus

a- Mensah-Amendah Rita , auteure entre autres de Mosaïques africaines, Paris, Harmattan, 2002 et Faits divers et d’espoir, Lomé, Graines de Pensées, 2011

b-  Kangni Alem, que dire encore sinon que sous sa plume Lomé est TiBrava, glissement constant et réversible entre métaphores et hyperboles qui ont donné naissance entre autres de La Gazelle s’agenouille pour pleurer, Paris, Serpent à Plumes, 2003, Canailles et charlatans, Paris, Dapper, 2005 et beaucoup d’autres encore.

c-   Esso-Wêdéo Agba, il est romancier, auteur de Si l’idée ne germe… (Editions NEA-Togo, 1999), Les Germes étouffées (Editions Graines de Pensées, juin 2005), La Ballade des misères…

Bon vent à cette équipe   chargée de réaliser les objectifs de l’AET les quatre années à venir!

Publicités

3 commentaires sur “Naissance de l’AET: Association des Ecrivains du Togo

Ajouter un commentaire

  1. Cosmos Eglo, on ne vocifère pas pour se taire !

    J’ai aussi lu avec beaucoup d’intérêt Du sang sur le miroir, ce livre écrit par le Togolais Cosmos Eglo, réédité et republié par l’Harmattan en septembre 2012. L’ouvrage, du genre roman, est une intrigue politique qui, à première vue, se veut une version romancée de faits réels survenus au Togo. Le récit est passionnant, le style vif, désinvolte et plein d’humour. L’histoire rompt avec le « roman du village », pour tacler des problèmes contemporains qui gangrènent l’Afrique: coups d’État, utilisation de l’armée à des fins politiques, détournements de fonds publics, culte de la personnalité, manipulation de Constitution, duplicité de la France, etc.
    Le héros, Kodjo Médiros, et l’antihéros, le général Telou, partagent, à quelque chose près, les mêmes caractéristiques : la soif du pouvoir !
    A ma connaissance, cet ouvrage avait été publié pour la première fois par Edilivre en janvier 2009. Edilivre, cependant, supprima la publication du livre en février 2011. Un site Internet (http://wikibin.org/articles/cosmos-akoete-eglo-writer-and-human-rights-activist.html) laisse savoir que l’éditeur, à l’époque, avait évoqué des menaces qui pèseraient sur lui. Ce même site révèle que les autorités ghanéennes auraient exercé des pressions sur l’auteur, alors qu’il se trouvait en exil au Ghana.
    Voici mon message personnel pour Cosmos Eglo. Cher monsieur, congratulations pour ton livre, mais ce serait plus intéressant de te faire connaître au public. En tant qu’écrivain engagé, tu te dois d’assumer tes responsabilités, conscient des risques inhérents à ton engagement. On ne vocifère pas pour se taire ! L’oppression se nourrit non seulement du silence, mais surtout de la peur des opprimés.

    Jeannette Assiba Kugblenu
    Journaliste, Nantes

  2. Chers Amis du Togo,

    Comme c’est merveilleux d’avoir des nouvelles de la littérature togolaise. Pendant longtemps, les écrivains togolais s’étaient confinés dans l’autocensure, comme réflexe de défense contre les affres de la dictature. Mais a partir des 1990, on a pu assister à la floraison d’œuvres engagées. J’ai récemment lu un roman du togolais Cosmos Eglo : Du sang sur le miroir, publié en 2012 chez l’Harmattan. C’est une intrigue politique inspirée de l’histoire tourmentée du Togo. Cet ouvrage avait été d’abord publié aux éditions Edilivre en janvier 2009. Malheureusement cet éditeur, après avoir évoqué des menaces reçues, choisit de supprimer la publication du livre.
    Je vous félicite de votre initiative, et vous encourage à aller plus loin.
    Francisca Telle Amados
    Avocate, Londres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :