Hommage au poète vedette

ImageCeci n’est pas une fiction !

Novembre 2013, Burkina Faso, FILO : Foire Internationale du Livre de Ouagadougou. Au détour d’une visite des stands, je tombe sur une dédicace non inscrite sur le programme officiel, du moins  sur l’exemplaire à moi donné. Qu’importe, on s’approche  pour en savoir davantage et le titre de l’ouvrage vous convainc de rester : Conversation avec la nuque

L’auteur dont  je tais le nom, le nom burkinabé qui a enseigné à Tel-Aviv, l’auteur donc de ce titre,  titre étrange soit dit en passant, m’a offert le juste vocable pour nommer aujourd’hui  ma petite communication avec le poète vedette de Lomé. Ce dernier, courroucé par les « ordures » (le mot est de lui) que je publie sur mon blog et sur lui,  m’a envoyé, par facebook interposé, un message :

–      « La prochaine fois que tu publies un brûlot sur moi, je serai intraitable »

–      « Intraitable sur le brûlot ou sur moi ? », lui ai-je demandé

Et le poète vedette de répondre : « Je saurai m’y prendre face à toute cette machination contre mes initiatives et contre ma modeste personne ». Oh qu’il est modeste notre poète national !

Modeste à vous pourrir de rire quand il parle machination là où il s’agit de sociologie de la littérature et d’analyses littéraires. Modeste à menacer des critiques littéraires comme un Mobutu ses adversaires, définitivement ennemis !

Modeste enfin à me serrer la main à notre rencontre. Ah ! La grande classe, tolérance internationale, arrogance nationale et menace pour moi en aparté :

« J’ai remis tes soi-disant articles aux critiques attitrés et assermentés, ils m’ont confirmé que c’est de la diffamation. Pour l’heure, je suis trop occupé  pour te traîner en justice, mais la prochaine fois je ne te raterai pas »

Faux culs à se caresser dans le sens du poil, le poète vedette et ses soi-disant critiques !  Hommage à vous en ce jour où la poésie échappe à vos cercles pour se trouver un soleil mondial !

A la fin, l’autre dira que le temps fera son tri et je lui répondrai que oui, c’est justement pour cela qu’il nous faut parler comme le poète vedette fait aussi son travail de journaliste. Si il est aussi journaliste, notre poète national et dans les deux cas, poète et journaliste, il signe fièrement avec son vrai nom : Djobo !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :